On parle de nous dans la Libre!

Le burn-out, on en entend beaucoup parler depuis quelques années. Si cela a eu le mérite de lever le voile sur un mal encore peu connu auparavant, le revers de la médaille est sa banalisation. S’il est vrai que certains peuvent profiter de la tendance pour se mettre au vert quelques semaines, il y a surtout beaucoup de gens qui sont vraiment victimes d’un burn-out (les burnies ) : ils sont absents pour plusieurs mois et, pour eux, il s’agit d’une vraie bouée de sauvetage et d'une longue convalescence qui n’est pas à prendre à la légère.

 

Lire l'article...